Sélectionner une page

« L’instant d’avant » de Bénédicte Dussère & Emmanuel Gatti –  16 janvier au 15 février 2020

” D’un paysage, d’une ambiance silencieuse que les lieux suggèrent, d’un moment passé ici ou là, autant de sources d’inspiration que la vie proposent deviennent source d’inspiration de mon travail. A tout moment un ou plusieurs personnages peuvent s’imposer dans le tableau, puis disparaitre dans le suivant, acteurs ou spectateurs ils nous emmènent ailleurs….on ne sait d’où ils viennent mais ils ne viennent pas de nulle part. La mémoire s’y retrouve.Travailler dans la matière, l’effacer ou la retenir comme si l’image se construisait peu à peu au fil du temps, telle une histoire qui s’invente, tel un souvenir qui revient. Se laisser aller à la peinture. Lʼavant et lʼaprès sous la porte du présent.” (Bernard Noël). 

Diplômée de l’ENSAD, Bénédicte Dussère poursuit depuis 1994 des chemins divers autour de la création graphique pour se concentrer peu à peu sur un travail pictural plus personnel à partir de 2005. Bénédicte Dussère a participé à de nombreuses expositions personnelles et collectives en France et à lʼétranger au Centre dʼArt Contemporain Albert Chanot) de Clamart, Musée Boucher de Perthes à Abbeville, Salon Mac Paris, Galerie Lʼaiguillage Paris, Galerie Théo de Seine Paris, Christine Klassen Gallery, Calgary (Canada), Galerie Lionelle Courbet Paris, Galerie Catherine Mainguy Lyon, Galerie La Réserve Reims, Galerie Victor Sfez Paris. Edition, des couvertures pour “Les âmes inachevées”, Mathieu Riboulet (Gallimard) et “La chair et le ciel c’est pareil” Jean-Pierre Cannet (Le bruit des autres). 

“Le parcours qui a porté Emmanuel Gatti jusqu’à son œuvre récente de gravure en grand format tient à la fois d’une contingence liée aux évènements de sa vie tout comme d’une évidente cohérence qui a tissé en profondeur le fil de ce parcours. Trois lieux fondateurs sont à la base de sa vocation et de son orientation artistiques. La nature exotique, l’homme (au centre) et l’art, comme expression des deux premiers. 

Les grands formats, avec l’exigence technique, la performance et l’engagement physiques qu’ils requièrent dans la pratique de la morsure directe sur trame d’aquatinte (il a notamment collaboré avec la Métairie La Bruyère en Bourgogne qui possède un savoir-faire dans l’impression des grands formats et une des plus grandes presses de France et d’Europe), ouvrent à cette expression artistique non formulée, non narrative.

Engagé corps et esprit à part égale, l’artiste transmet une énergie en traduisant ses réflexions et ses émotions dans un langage universel. L’œuvre d’Emmanuel Gatti, transcendant les données objectives et le discours construit, interpelle autrement : la contemplation peut nourrir l’engagement en faveur d’un humanisme en harmonie avec la nature.” (Clara Pagnussat)

Catalogue en ligne